Meilleur Robot Aspirateur Laveur

Dreame L20 Ultra : une nouvelle ère du nettoyage automatisé [Test & Avis 2024]

Robot aspirateur laveur Dreame L20 Ultra

Dans un secteur en constante évolution, le Dreame L20 Ultra se présente, en 2024, comme une révolution en matière de nettoyage autonome. Alliant design sophistiqué, technologie de pointe et facilité d’utilisation, ce robot aspirateur-laveur vise à simplifier la corvée du ménage avec une promesse d’efficacité et d’autonomie impressionnantes. Prêt à rivaliser avec les géants du domaine comme Roborock, iRobot ou Ecovacs, nous l’avons scruté sous tous les angles. Tiendra t-il ses promesses ?

8.25Score Expert
Notre avis

Performance de nettoyage
8.5
Capacités de navigation
8.5
Autonomie
9
Entretien
8.5
Niveau de bruit
7.5
Prix
7.5

Dreame L20 Ultra : caractéristiques techniques

Puissance d'aspiration 7000 Pa
Puissance batterie 6400 mAh
Autonomie 260 mn
Niveau sonore 63-68 dB
Bac à poussières (Robot) 300 Ml
Réservoir d'eau (Robot) 80 Ml
Sac à poussières (Station) 3,2 L
Bac eau propre / sale (Station) 4,5 L / 4 L
Poids robot / base 3,8 Kg / 13,3 Kg
Dimensions robot / base 350 x 350 x 103.8 mm
606.5 x 426 x 49.9 mm
Couleur Blanc

DreameBot L20 Ultra : un pas vers le futur du ménage automatisé

Le L20 Ultra entre en scène en 2024, incarnant l’évolution de la série Ultra de Dreame, avec la promesse de repousser les frontières de l’automatisation domestique. Ce robot aspirateur-laveur ne se contente pas de poursuivre l’héritage de la gamme et de son prédécesseur, le L10S Ultra, mais innove avec une fonctionnalité de lavage qui ajuste les serpillères pour un travail précis du sol jusqu’aux plinthes.

Un pas de géant vers l'autonomie complète

Fusionnant puissance d’aspiration élevée et technologies de pilotage intelligentes, le L20 Ultra s’arme d’un moteur optimisé pour une aspiration à 7000 Pa et s’appuie sur un ensemble de télémètre laser et caméra pour une cartographie précise et un contournement habile des obstacles. Son aspiration robuste et ses solutions avancées pour naviguer adroitement, associées à une station qui gère l’entretien entre les cycles, promettent une expérience utilisateur sans précédent pour un robot aspirateur et laveur.

Avec des caractéristiques qui le distinguent nettement de ses concurrents, le L20 Ultra se vante de patins qui se détachent pour éviter les tapis et qui s’écartent pour un résultat en bordure efficace. Ces améliorations suggèrent une approche plus méticuleuse et personnalisée du nettoyage des sols, visant à offrir un domicile impeccable avec un minimum d’intervention humaine.

Une ambition au prix de l'excellence

Positionné sur le marché à un tarif autour des 1000 euros, le L20 Ultra cherche à se définir comme le compagnon idéal pour ceux qui cherchent à conjuguer propreté et modernité, sans regarder à la dépense. En concurrence avec des géants comme le Roborock S7 MaxV Ultra, il se doit de démontrer qu’il mérite sa place dans le panthéon des robots nettoyeurs de sol grâce à son approche innovante et son design attrayant.

À travers une évaluation complète de plusieurs semaines, nous avons testé les fonctionnalités avant-gardistes du L20 Ultra pour découvrir si ce robot aspirateur 2-en-1 répond aux attentes élevées qu’il suscite. Alors, sera t-il à la hauteur ?

Notre test et examen complet du Dreame L20 Ultra

Nous avons mis le DreameBot L20 Ultra à l’épreuve dans notre environnement quotidien, poussant ses capacités au maximum. Est-ce que ce robot aspirateur laveur tient toutes ses promesses ? Voici notre retour d’expérience après un mois de tests intensifs. Suivez-nous dans cette évaluation détaillée et découvrez si ce nouveau modèle mérite sa place chez vous !

1. Unboxing et design : l'éclatante promesse du L20 Ultra

Déballage du Dreame L20 Ultra

A quelques semaines de Noël, l’arrivée du Dreame L20 Ultra a créé un petit séisme familial. Le livreur, essoufflé mais souriant, nous a confié le paquet avec une mise en garde amicale sur son poids. Pesant plus de 25 kg, ce colis imposant a testé notre force et nous a offert une séance de muscu impromptue. Et autant vous le dire, qu’avec mon poids plume, nous n’étions pas trop de deux pour porter ce mastodonte ! Vous le savez, ce n’est pas le premier robot que nous recevons, mais petits comme grands, ce poids conséquent a vraiment piqué notre curiosité !

Contenu de la boîte :

À l’ouverture, nous découvrons le L20 Ultra, majestueusement installé au cœur d’un arsenal d’accessoires. Voici ce que nous avons extrait avec anticipation et ce que vous trouverez à l’intérieur :

  • Le robot aspirateur laveur, qui arbore un blanc épuré.
  • Une station de charge verticale, élégante et futuriste.
  • Des brosses latérales qui promettent une efficacité accrue.
  • Des serpillières douces, prêtes à se mesurer aux saletés les plus coriaces.
  • Un cordon d’alimentation subtilement conçu.
  • Un sac à poussière de rechange, prêt à prendre la relève.
  • Un filtre HEPA supplémentaire pour une filtration optimale de l’air.
  • Un manuel d’utilisation explicite pour une prise en main facilitée.
  • Une brosse de nettoyage pour entretenir le robot à la perfection.

Bien que nous n’ayons pas reçu la version Complete, il nous faut mentionner l’existence de ce pack. Il est un peu plus cher, mais pour une centaine d’euros de plus, il ajoute à cet ensemble déjà conséquent un kit d’accessoires supplémentaire pour une année entière de maintenance sans manquement. Vous y trouverez 12 serpillères, 3 sacs à poussière, 3 filtres HEPAune brosse principale, 2 brosses latérales, et 3 flacons de détergent.

Premières impressions et design

Design du Dreame L20 Ultra

La première chose qui nous a frappés a été l’esthétique impeccable du Dreame L20 Ultra. Vêtu d’un blanc éclatant, il arbore des touches dorées qui ajoutent une touche de luxe à son apparence. Le robot, d’un poids de 3,8 kg, présente un profil bas avec un dôme Lidar proéminent, non fixé rigide, ce qui lui permet une certaine flexibilité lors de ses déplacements. Ses dimensions de 350 x 350 x 103.8 mm lui permettent de se faufiler avec aisance sous les meubles.

Sa stature n’est pas loin de ressembler au Roborock S8 Ultra, bien qu’il soit légèrement plus haut. Le choix du plastique blanc pour sa coque, lui, n’a rien d’anodin : résistance et facilité d’entretien sont au rendez-vous. Cependant, une petite touche de matériau premium n’aurait pas été de refus pour parfaire son élégance.

Sur le robot : un concentré d'innovation

La partie supérieure du Dreame L20 Ultra est un véritable tableau de bord. Le bac à poussière de 300 ml accessible via un couvercle magnétique, comme pour le Deebot X1 et le T10 d’Ecovacs.

Dessus du Dreame L20 Ultra

Les trois boutons de contrôle pour les modes de nettoyage, le bouton Reset, et une LED indicatrice de connexion Wi-Fi sont disposés avec une ergonomie pensée pour l’utilisateur. Le dôme Lidar, non fixe, et la caméra frontale IA sur l’avant, flanquée de flashs LED, ne sont pas seulement des éléments de design, mais des composants clés de la navigation intelligente du robot.

Sous le robot : une mécanique de précision

En retournant l’engin, on observe une brosse latérale à trois branches, conçue pour nettoyer efficacement les bords et les coins, et un rouleau central en caoutchouc. Des caractéristiques partagées avec des modèles comme le Roborock S7 MaxV Ultra, même si le L20 Ultra ajoute sa propre touche avec ses deux serpillères rondes, attachées par un système d’aimants.

Celles-ci sont conçues pour un nettoyage de sol polyvalent et sont capables de s’adapter et de se surélever pour éviter les tapis. La machine est également équipée d’un réservoir d’eau de 80 ml qui, bien qu’inférieur en volume à certains de ses rivaux, est conçu pour un remplissage automatique depuis la base, minimisant les interventions manuelles 

On retrouve aussi la présence de multiples capteurs répartis sur le dessous garantissant des déplacements sans accrocs et une détection précise des obstacles. De plus, les capteurs de chute protègent le robot des escaliers et les roues motrices lui permettent de naviguer aisément sur divers types de sols.

La station : un poste de commandement complet

La station de charge du DreameBot L20 Ultra est en elle-même une innovation. Outre sa fonction de recharge, elle offre un sac à poussières de 3,2 litres et des réservoirs d’eau de 4,5 litres pour l’eau propre et de 4 litres pour l’eau sale, ce qui permet de maintenir le robot en état de préparation optimale.

Son design, avec ses lignes épurées et ses stries verticales en relief, complète le robot et camoufle habilement sa taille considérable.

Comparé à ses prédécesseurs dans la gamme Dreame, et même face à des modèles concurrents comme le Roborock S7 MaxV Ultra, le L20 Ultra se distingue par des améliorations notables. Avec une telle présentation, ce robot ne fait pas que promettre, il impressionne. Il reste à voir comment il va s’affirmer dans les épreuves du quotidien. Et pour ça, nous l’avons mis au banc d’essai. Vous êtes prêts ?

2. Test d'aspiration du DreameBot L20 Ultra, la force tranquille

Aspiration du Dreame L20 Ultra

À peine remis de l’excitation de l’unboxing, nous avons lancé le Dreame L20 Ultra au cœur du chaos post-anniversaire des enfants. Avec sa puissance d’aspiration annoncée à 7 000 Pa, nos attentes étaient hautes, et fidèle à sa promesse, il a abordé notre moquette fine avec une voracité impressionnante, laissant peu de place aux miettes et confettis de s’échapper. Sur sol dur, son efficacité était palpable, ramassant de façon spectaculaire plus de 95 % des débris en une seule passe.

Quant au collecteur de poussière de 300 ml, avec sa capacité à contenir une quantité significative de déchets sans compromettre la force d’aspiration, il s’est avéré être un atout majeur dans nos essais.

Adaptabilité et intelligence

Face à notre tapis à poils longs, un défi de taille pour tout aspirateur, le Dreame L20 Ultra ajuste automatiquement sa puissance, montrant une aptitude à s’adapter qui n’est pas sans rappeler celle de son prédécesseur, le L10S Ultra. Cette aptitude à reconnaître les différents types de sols et à moduler son aspiration en conséquence fait de cette référence un nettoyeur polyvalent et efficace.

Nous avons exploré les divers modes d’aspirationsilencieux, standard, fort et Max – permettant au L20 Ultra de naviguer entre différentes exigences avec facilité. Chaque mode offre une gradation de la puissance, s’adaptant ainsi aux niveaux de saleté et aux types de sols rencontrés.

Des performances globales qui surprennent, malgré quelques bémols

Bien que le DreameBot L20 Ultra brille sur les surfaces planes, sa performance sur des tapis épais révèle des limites. L’absence d’un second rouleau-brosse se fait sentir, surtout lorsqu’il s’agit de capturer des particules incrustées dans les fibres du tapis. Cette faiblesse se manifeste particulièrement lors du test avec du sable fin, où une légère quantité reste après le passage du robot.
Cependant, lorsqu’il s’est agi de tapis très épais, notre nouveau compagnon a rencontré ses limites. Sans un second rouleau-brosse, similaire à celui du Roborock S8 Pro Ultra, il a eu du mal à extraire certaines particules profondément incrustées, comme le sable fin testé, laissant une petite quantité derrière lui.

Bien que ces résultats puissent paraître mitigés, ils ne diminuent en rien son efficacité générale sur la plupart des sols domestiques, démontrant une puissance et une adaptabilité dignes d’un aspirateur robot de sa catégorie.

Des bords et des coins qui ne sont pas oubliés

Le véritable test de précision arrive avec les bords et les coins, souvent négligés par les robots aspirateurs. Le L20 Ultra, avec sa brosse latérale à trois branches, s’approche au plus près des plinthes, capturant la poussière et les petits débris qui s’y cachent. Cette performance est comparable, voire supérieure, à certains modèles concurrents comme le Roborock S7 MaxV Ultra.

Il s’affirme comme un aspirateur robot performant, capable de s’attaquer à divers types de saletés avec une aisance remarquable, grâce à son système d’aspiration avancé et à sa polyvalence en mode d’aspiration. Bien que confronté à quelques compromis sur les surfaces plus exigeantes, il reste un allié de taille pour le maintien de la propreté de la maison.

3. Test de Lavage du Dreame L20 Ultra : une efficacité presque parfaite

Lavage du Dreame L20 Ultra

Après avoir évalué ses prouesses d’aspiration, nous avons mis à l’épreuve le système de lavage du Dreame L20 Ultra. Le moment était venu de voir si ses serpillières pouvaient tenir tête à l’épreuve ultime : les restes d’une séance de peinture artistique improvisée par nos enfants sur le carrelage du séjour. Grâce à la technologie MopExtend, ce petit prodige s’est glissé avec habileté le long des plinthes et dans les coins, des zones souvent délaissées par ses concurrents, laissant une brillance et une propreté qui ont dépassé nos attentes.

À l'épreuve des taches tenaces

Nous avons ensuite mis le L20 Ultra face à un assortiment de taches courantes : coca, huile et noir de carbone. En mode standard, le robot a fait disparaître la majeure partie du soda mais a laissé les taches d’huile et de carbone simplement estompées. C’est en activant le mode approfondi, avec des passages plus lents et plus serrés, que le Dreame a véritablement brillé, éliminant l’huile et atténuant significativement les traces de carbone en trois passages. Le système CleanGenius a amélioré l’expérience en ajustant le nombre de passages en fonction du degré de saleté détecté.

Si le Dreame L20 Ultra s’est avéré compétent et a géré habilement les sols peu souillés, il a montré ses limites face à des défis plus conséquents. Après une journée pluvieuse passée avec notre chien en forêt, le robot a eu du mal à éliminer toutes les traces de saleté en un seul passage. Les sols particulièrement sales nécessitent une attention supplémentaire, et bien que l’utilisation du détergent intégré ait aidé, il n’a pas égalé l’efficacité d’autres modèles haut de gamme dans les taches les plus incrustées.

Une gestion intelligente des serpillères

Lavage du Dreame L20 Ultra

Lors de son passage sur le tapis persan du salon, le L20 Ultra a détecté l’obstacle textile avec précision, soulevant ses patins pour éviter de mouiller le précieux tissage. Une fois le lavage des surfaces dures terminé, il est retourné à sa base pour se délester automatiquement de ses serpillères, une fonctionnalité qui simplifie considérablement l’entretien post-nettoyage.

Des réglages personnalisés pour une performance optimisée

En ajustant les paramètres d’eau, disponibles en débits faible, moyen et élevé, via l’application, nous avons pu adapter l’humidification pour répondre efficacement aux différents types de taches. Le réservoir d’eau de 80 mL du L20 Ultra s’est avéré suffisant pour maintenir les patins humides tout au long des cycles de travail, sans avoir besoin de recharge. Un bon point.

Performances le long des murs : une attention aux détails

L’ingénieuse conception du patin de droite, qui s’étend pour un passage minutieux le long des murs, a été mise à l’épreuve dans notre cuisine où les éclaboussures de sauce et les traces de pas sont monnaie courante. Le L20 Ultra a manœuvré avec précision jusqu’à 2 mm le long des plinthes grâce aux fonctionnalités MopExtend™M et DuoScrub avec une efficacité remarquable, capturant la saleté qui se cache souvent dans ces espaces négligés.

En résumé, le DreameBot L20 Ultra, avec son système de lavage innovant et ses options de personnalisation, s’inscrit comme une solution prometteuse pour des sols durs impeccables. Il excelle dans l’entretien régulier et offre des fonctionnalités intelligentes qui facilitent le nettoyage autonome, bien qu’il puisse nécessiter des passages supplémentaires pour les salissures les plus tenaces.

4. Entretien et station du Dreame L20 Ultra : l'automatisation au service de la commodité

Notre expérience de l’entretien quotidien du Dreame L20 Ultra a été facilitée par sa base d’accueil multifonctionnelle. Non seulement elle recharge le robot, mais elle prend aussi en charge l’auto-vidage du collecteur de poussière, remplissage d’eau, ajout de solution nettoyante, et même le séchage des serpillières avec un air chaud, simplifiant ainsi notre interaction avec l’appareil. Tout a été conçu pour minimiser notre intervention entre les sessions, avec une promesse allant jusqu’à 75 jours de tranquilité, selon l’intensité de l’utilisation.

Une révolution dans l'entretien autonome

Dans les faits, le L20 Ultra s’est révélé réellement autonome et efficace, notamment grâce à sa station qui vide le collecteur de déchets dans un sac d’un volume conséquent de 3,2 litres, accessible via un capot élégant mais pas immédiatement intuitif à ouvrir. Elle s’occupe également de remplir le réservoir d’eau et de rafraîchir ou laver chaque serpillère, grâce à des picots nettoyants et un système de séchage par air chaud dépassant les 50°, pour éviter la prolifération des bactéries. Vous pouvez ainsi programmer le robot pour plusieurs jours de ménage autonome, une liberté d’action réellement appréciable.

Un hub de gestion multifonctionnel

La base d’accueil se compose de réservoirs d’eau de grande contenance, de 4 litres pour l’eau sale et 4,5 litres pour l’eau propre, permettant de nettoyer de grandes surfaces sans intervention fréquente. Un compartiment est spécifiquement dédié au détergent, vendu uniquement par Dreame, qui nettoie efficacement sans rinçage et dont le volume est géré automatiquement par le système. Une commodité apportée à notre quotidien qu’on ne peut que saluer.

Un ensemble facile à entretenir

Entretien du Dreame L20 Ultra

Bien que l’entretien de la station et du robot reste nécessaire, Dreame a rendu ce processus aussi simple que possible. Malgré la grande capacité de stockage et la fonctionnalité avancée de nettoyage des patins, il est important de nettoyer régulièrement le filtre du collecteur pour maintenir une aspiration optimale, et de ne pas laisser l’eau sale stagner pour éviter les mauvaises odeurs. Entretenir la base elle-même est également conseillé, périodiquement, pour assurer une hygiène optimale.

Aussi, la propreté des patins peut ne pas être tres satisfaisante, nécessitant un lavage en machine à 60º pour éviter l’accumulation de saleté et les mauvaises odeurs. La base dispose d’un mode nettoyage qui facilite le processus en remplissant une niche d’eau, qui est ensuite automatiquement évacuée dans le bac d’eau sale.

5. Test de charge et d'autonomie du Dreame L20 Ultra : une endurance qui défie les attentes

Chargement du Dreame L20 Ultra

Dans notre quête id’une maison impeccable, le Dreame L20 Ultra s’est révélé être un compagnon ménager énergique et endurant. Avec une batterie de 6400 mAh, il a poursuivi sa mission, offrant jusqu’à 260 minutes d’aspiration ou de lavage en mode silencieux. Et quand il s’agit de jongler entre les deux tâches, il n’a pas flanché avant 180 minutes, un véritable coureur de fond.

Une charge rapide pour des missions prolongées

Ce qui est encore plus impressionnant, c’est l’aptitude de ce robot aspirateur laveur à se régénérer rapidement. Lorsqu’il s’est retrouvé à bout de souffle après avoir consciencieusement parcouru notre intérieur, il s’est discrètement retiré pour se recharger, et en moins de 3 heures, il était de nouveau prêt à l’action. Cette rapidité de charge assure que même les missions les plus longues peuvent être reprises avec peu d’interruption, une aubaine dans notre emploi du temps serré.

La seule étoile manquante dans ce tableau quasi parfait est l’absence de programmation de recharge durant les heures creuses. Avec une telle fonctionnalité, Dreame aurait pu non seulement optimiser la consommation énergétique mais aussi alléger un peu plus notre facture d’électricité.

6. Test sonore du Dreame L20 Ultra : le confort acoustique, une équation complexe

Le Dreame L20 Ultra a démarré sa tâche dans un murmure discret. En mode silencieux, son activité était comparable à celle d’une horloge murale dans une bibliothèque, mesurée à peine à 63 dB(A) selon les spécifications du fabricant, et confirmée par nos propres mesures. Cette tranquillité a été particulièrement appréciée pendant nos heures de concentration intense.

Quand le volume monte

Cependant, en passant au réglage standard, le niveau sonore a grimpé légèrement, restant toutefois en dessous de la mesure du niveau silencieux avec un son ambiant mesuré à 65 dB(A), un bruit de fond bien présent mais pas intrusif, similaire à une conversation modérée dans un espace ouvert. Il devient alors un compagnon un peu plus audible mais toujours respectueux de notre espace sonore.

Quant au niveau Max, il a révélé la puissance de notre ami, poussant notre sonomètre à 68 dB(A), se faisant ainsi plus entendre. À ce stade, le bruit était comparable à celui d’un restaurant un peu animé, indiquant clairement que ce réglage est idéal lorsque la maison est vide, ou pour ceux qui ne sont pas dérangés par un fond sonore plus marqué.

Une station qui se fait entendre

Il est à noter que la base d’accueil, pendant les phases de vidange automatique, a émis un son mesuré à un niveau comparable à celui du mode Max du robot, soit 68 dB(A), une performance sonore qui mérite d’être prise en compte lors de la programmation des cycles de nettoyage.

Globalement, le Dreame L20 Ultra a su gérer son expression sonore avec une aisance qui nous a permis de poursuivre nos activités sans trop de distractions. La possibilité de choisir entre différents modes nous a offert la flexibilité de l’adapter à notre vie quotidienne, confirmant que, même s’il n’est pas le plus silencieux sur le marché, il trouvera sa place dans un foyer dynamique et actif.

7. Application et connectivité du Dreame L20 Ultra : un écosystème connecté réussi

Application du Dreame L20 Ultra

L’application Dreamehome a transformé notre interaction avec le Dreame L20 Ultra, offrant une multitude de réglages et de possibilités qui ont révolutionné notre manière de voir le ménage automatisé. L’intégration des assistants vocaux Google, Alexa et Siri ajoute une commodité supplémentaire, permettant de lancer des nettoyages ou d’ajuster les paramètres par de simples commandes vocales.

L’installation initiale de l’application Dreamehome a été un jeu d’enfant. Après la connexion faite à notre réseau Wi-Fi, l’application a offert un panel de fonctionnalités qui ont immédiatement enrichi notre expérience. La séparation de l’aspiration et du lavage, un mode CleanGenius innovant pour une programmation intelligente, et la possibilité d’effectuer des réglages fins des puissances d’aspiration et des débits d’eau révèlent une personnalisation sans précédent.

Une cartographie précise et personnalisable

Nous avons été particulièrement séduits par la précision des cartes générées par l’appareil, qui a non seulement identifié et classifié chaque pièce de notre maison, mais a également fourni une option pour ajouter des zones interdites et des murs virtuels, le tout enrichi par une reconnaissance visuelle permettant des corrections manuelles. L’application permet de stocker jusqu’à quatre cartes, s’adaptant ainsi à plusieurs étages ou résidences.

Une richesse des modes de nettoyage

L’application propose une variété de réglages pour ajuster le nettoyage, y compris les modes CleanGenius Quotidien et Ultime, conçus pour des environnements allant de légèrement sales à ceux nécessitant un passage en profondeur. Le mode manuel offre un contrôle précis des paramètres tels que la vitesse de lavage et le niveau d’humidité des patins, avec une adaptabilité pièce par pièce.

En plus de ces fonctionnalités avancées, l’application Dreamehome gère automatiquement les mises à jour, l’ajout de détergent, l’entretien des serpillères si elles sont détectées sales, et propose même une fonctionnalité de nettoyage autonome pour la station elle-même. Cette gestion proactive de dans la maintenance réduit considérablement l’implication manuelle.

8. Cartographie et navigation du Dreame L20 Ultra

Le Dreame L20 Ultra a été mis à l’épreuve dans l’environnement complexe de notre maison, un véritable défi avec ses escaliers, ses obstacles divers et ses zones vides. Son système avancé de détection des marches a brillamment évité les chutes potentielles, confirmant une sécurité exemplaire dans ses déplacements. La détection en temps réel a également été impressionnante : pas une fois le robot ne s’est emmêlé dans les câbles, contournant avec précaution chaque obstacle rencontré pour des parcours fluides et ininterrompus.

Une cartographie multi-étage intuitive

La cartographie multi-étage via l’application Dreamehome a simplifié notre expérience utilisateur, permettant de gérer plusieurs étages avec une facilité déconcertante. La combinaison de la caméra et du mécanisme laser du L20 Ultra a offert une analyse minutieuse de nos espaces, traduite par des cartes détaillées et un parcours sans faille, assurant un nettoyage optimisé dans chaque recoin.

Une gestion des embûches à l'épreuve du réel

Dans notre environnement, parfois encombré et complexe, le L20 Ultra a su s’adapter. Bien qu’il ait été nécessaire de désactiver la fonction de limitation des collisions pour un nettoyage complet, une fois réglé, il a su contourner avec précision chaises et tables, s’aventurant sous les meubles et dans les coins sombres grâce à ses capteurs périphériques et sa vision nocturne évoluée.

L’agilité du L20 Ultra face au désordre quotidien a révélé ses limites. Bien qu’il ait navigué sans se coincer, son errance occasionnelle et ses passages répétés dans les mêmes zones sans raison apparente ont parfois entravé l’efficacité du nettoyage.

Adaptabilité et intelligence artificielle

Nous avons aussi testé le L20 Ultra sur un parcours semé de pièges plus délicats tels que câbles. Sa reconnaissance d’obstacles a été irréprochable, même si l’identification précise a parfois été approximative. L‘IA intégrée, censée optimiser la trajectoire, a fait quelques erreurs, mais jamais au détriment de la continuité de la tâche. Grâce à l’application, nous avons pu corriger manuellement l’identification des obstacles pour un nettoyage encore plus efficace lors des passages suivants.

Cet appareil excelle dans l’ensemble dans son aptitude à naviguer de manière autonome dans un intérieur complexe. Bien qu’il puisse être amélioré en termes d’identification des obstacles et de gestion des itinéraires, ses fonctions avancées de cartographie et de détection offrent une base solide pour un nettoyage autonome intelligent et personnalisable.

Avis et verdict final sur le Dreame L20 Ultra

Le Dreame L20 Ultra s’inscrit comme une figure prometteuse sur l’échiquier des meilleurs robots aspirateurs-laveurs, armé de fonctionnalités qui, sur le papier, lui donnent une longueur d’avance et jouant dans la cour des grands à l’instar du Roborock S8 Pro Ultra ou du Ecovacs Deebot X2 Omni.

Autonomie et design innovant

Avec son allure futuriste et son design éclatant, le L20 Ultra ne manque pas de charme ni de promesses d’autonomie. Son élégante station d’accueil, polyvalente assure un entretien simplifié et une recharge rapide. Sa circulation habile et la cartographie multi-étage intelligente promettent un nettoyage efficace. Ajoutons à cela une application intuitive et la compatibilité avec les principaux assistants vocaux, et ce modèle devient un choix judicieux et un allié de taille pour un intérieur impeccable.

8.25Score Expert
Notre avis

Performance de nettoyage
8.5
Capacités de navigation
8.5
Autonomie
9
Entretien
8.5
Niveau de bruit
7.5
Prix
7.5

Un modèle encore perfectible

L’aspiration dynamique, agrémentée des options de lavage astucieuses, a révélé quelques limites sur les tapis denses où l’absence d’une seconde brosse a manqué pour un nettoyage plus profond. Côté nuisances, le niveau sonore en mode standard et Max, quoique tolérable, ne lui permet pas de briller face à des rivaux plus discrets. De plus, sa détection des petits obstacles mériterait bien quelques améliorations.

Un achat justifié ?

Ce nouveau-né de la gamme Dreame se révèle être un robot aspirateur-laveur sophistiqué et ambitieux. et on applaudit son audace technologique. Notre examen a révèlé un produit en quête d’excellence, avec des performances d’aspiration et de lavage qui varient selon les conditions. Il a clairement de quoi séduire un public large et exigeant qui souhaite acheter un robot nettoyeur à la hauteur des meilleurs de sa catégorie. Et le L20 Ultra l’est clairement.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire