Meilleur Robot Aspirateur Laveur

Roborock S7 MaxV Ultra : le robot aspirateur laveur ultime pour une maison impeccable [Test & Avis 2024]

Robot aspirateur laveur Roborock S7 MaxV Ultra

Vous pensiez que Roborock avait déjà repoussé les limites de la technologie du nettoyage ? Détrompez-vous. Voici le Roborock S7 MaxV Ultra, une merveille technologique qui redéfinit l’idée même de la propreté à domicile. Avec un prix qui place l’appareil dans le segment haut de gamme, nous avons décidé de le mettre à l’épreuve pour trois mois afin de voir s’il mérite vraiment son étiquette de prix premium. Bonne découverte !

Roborock S7 MaxV Ultra : caractéristiques techniques

Puissance d'aspiration 5100 Pa
Puissance batterie 5200 mAh
Autonomie 180 mn
Niveau sonore 60-67 Db
Collecteur de poussières (Robot) 400 Ml
Réservoir d'eau (Robot) 200 Ml
Capacité bac à eau (Station) 3L (eau propre) / 2,5L (eau sale)
Capacité bac à poussière (Station) 1,5L
Poids total 13,6 Kg
Poids robot 4,7 Kg
Dimensions robot 35,3 x 35 x 9,65 cm
Dimensions base 44,2 x 49,3 x 42 cm
Couleur Noir

Zoom sur les 3 versions disponibles du Roborock S7 MaxV

Avant de commencer, il est important de préciser que le Roborock S7 MaxV se décline en trois versions distinctes, chaque version étant conçue pour répondre à des besoins spécifiques en matière de nettoyage. Nous allons vous donner une vue d’ensemble de chacune d’elles pour vous aider à comprendre leurs principales différences.

1. Le Roborock S7 MaxV Standard

Le Roborock S7 MaxV est le modèle de base de la série, proposant un mélange robuste de fonctionnalités. Sa puissance d’aspiration atteint 5100 Pa et il est équipé d’un système de lavage à eau avec la technologie VibraRise. Ce modèle est conçu pour détecter et éviter les obstacles grâce à une caméra frontale intégrée. Son bac à poussière a une capacité de 400 mL, et son réservoir d’eau peut contenir jusqu’à 200 mL. Néanmoins, il est important de noter qu’il s’agit du robot seul, sans aucune station de vidage automatique.

2. Le Roborock S7 MaxV Plus avec station de vidage automatique

Avec le Roborock S7 MaxV Plus, vous avez tout ce que le modèle de base offre avec un bonus : une station de vidage automatique. Cette fonction permet au robot de vider son propre bac à poussière dans un sac ou un bac réutilisable situé dans la station. 

Cela ajoute une commodité supplémentaire pour ceux qui souhaitent un mode plus autonome, minimisant l’intervention humaine et offrant la possibilité de choisir entre un bac réutilisable et un sac jetable.

3. Le Roborock S7 MaxV Plus avec station complète tout-en-un

La crème de la crème. Le Roborock S7 MaxV Ultra va encore plus loin dans l’automatisation du nettoyage. Sa station multifonctions fait de lui le modèle le plus avancé de la gamme, une véritable innovation qui nous promet un entretien simplifié à son maximum. Nous approfondirons ses particularités uniques dans la partie suivante.

Le Roborock S7 MaxV Ultra, un joyau de technologie chez les robots aspirateurs laveurs

Roborock revient en force avec le S7 MaxV Ultra. Déployant une impressionnante puissance d’aspiration de 5100 Pa, ce modèle navigue avec agilité, évitant les obstacles grâce à la technologie ReactiveAI 2.0. Il fait bien plus que simplement passer la serpillière, grâce à son système de nettoyage VibraRise, il fait vibrer la saleté hors de votre chemin.

Cependant, la véritable vedette du spectacle est sa station d’accueil multifonction. Non seulement elle recharge votre robot, mais elle fait aussi le sale boulot pour vous. Elle recueille la poussière, remplit le réservoir d’eau de l’aspirateur et, tenez-vous bien, nettoie la serpillière après chaque utilisation. De plus, elle recueille l’eau sale après le lavage, promettant un niveau d’automatisation que vous n’avez jamais vu auparavant.

Avec un prix de vente qui le place parmi les robots aspirateurs laveurs les plus chers du marché, le Roborock S7 MaxV Ultra a une lourde tâche à accomplir pour prouver sa valeur. Restez avec nous découvrir notre examen détaillé de ce joyau de chez Roborock pour voir s’il vaut son pesant d’or.

Notre test et examen complet du Roborock S7 MaxV Ultra

Déballage du Roborock S7 MaxV Ultra

Après ces présentations enthousiasmantes, il est temps de passer aux choses sérieuses. Nous avons testé le Roborock S7 MaxV Ultra pour vous, durant près de 3 mois, et le verdict est maintenant prêt. Restez avec nous, car nous allons plonger dans les détails de ce qui est un des produits phares de Roborock.

1. Le design : élégance et technologie futuriste

La première impression que l’on a du Roborock S7 MaxV Ultra est celle d’un concentré de technologie enveloppé dans un esthétisme soigné et futuriste. Ce nouveau fleuron de Roborock, habillé d’un noir élégant et de touches de rouge, possède un design qui a du caractère.

Dimensions et aspect général

D’une forme circulaire, le S7 MaxV Ultra affiche des dimensions de 35 cm de diamètre pour une hauteur de 9,6 cm. Son allure est rehaussée par une coque en plastique mat qui ajoute à l’ensemble une élégance certaine. À l’arrière, les marquages rouges apportent une pointe de dynamisme. 

En dépit de sa taille légèrement supérieure à la moyenne, l’aspirateur parvient à se glisser sous les meubles, du moment que l’espace est supérieur à sa hauteur.

Une station de recharge volumineuse

Le point négatif de ce modèle est sans doute l’encombrement de sa station de recharge. Ce monolithe en plastique noir mesure 42,2 x 50,4 x 42 cm et abrite trois compartiments distincts pour une utilisation optimale. Il est évident que cette station a un besoin impératif d’espace, ce qui peut être un désavantage dans les petits logements.

Détails techniques

Le Roborock S7 MaxV Ultra intègre un certain nombre de boutons fonctionnels, notamment pour lancer un nettoyage soit localisé, soit complet ou pour renvoyer l’appareil à sa base. Par ailleurs, deux caméras sont intégrées à l’avant de l’appareil pour filmer les objets et scanner en 3D. Les capteurs latéraux complètent l’ensemble pour une détection efficace des objets sur son passage.

2. Test d'aspiration : la puissance du Roborock S7 MaxV Ultra à l'épreuve

Avec son trio infernal, le Roborock S7 MaxV Ultra s’impose parmi les meilleurs dans le domaine de l’aspiration. Son collecteur à déchets de 400 ml, accompagné de son filtre HEPA, fait un travail remarquable pour emprisonner les poussières les plus fines. La petite brosse latérale, doublée d’une large brosse centrale en caoutchouc, garantit une aspiration impeccable des déchets et poussières, sous l’impulsion d’une puissante aspiration de 5100 Pa.

Des performances d’aspiration hétérogènes selon le type de sol

Faisant preuve d’une grande efficacité, le S7 MaxV Ultra brille véritablement sur les surfaces dures. Que votre sol soit en parquet, carrelage ou PVC, cet aspirateur robot ne laisse aucune chance aux saletés. Même le sable, connu pour être le nemesis de nombreux aspirateurs, ne lui fait pas peur et est complètement aspiré. Par conséquent, il se hisse sans doute parmi les meilleurs aspirateurs robots pour les sols durs.

Par contre, sur la moquette épaisse, le défi est plus corsé. L’aspiration des déchets sur ce type de revêtement est moins efficace, malgré l’utilisation du mode boost. Toutefois, il convient de rappeler que cette tâche est généralement complexe pour la plupart des aspirateurs robots, et le Roborock S7 MaxV Ultra n’est pas une exception à cette règle.

Une aspiration épatante, quelque soit le type de déchet

Avec ses quatre modes d’aspiration (Silencieux, Normal, Turbo et Maximum), le Roborock S7 MaxV Ultra a de quoi impressionner. Que ce soit pour des déchets volumineux, de la poussière ou des poils d’animaux, il assure un nettoyage optimal et un sol impeccable après chaque utilisation.

L’aspirateur s’adapte à chaque situation avec brio : le mode silencieux pour une maison légèrement sale, et les modes Turbo, Max et Max+ pour des sols plus encombrés. Le Roborock S7 MaxV Ultra ne laisse aucune chance aux déchets, quelles que soient leurs tailles.

Quelques limitations

Malgré ses performances remarquables, le robot montre certaines limites. Les tapis, qu’ils soient à poils courts ou longs, demeurent un défi pour l’appareil. Bien qu’il parvienne à aspirer la majorité des débris, on peut remarquer que certains poils et particules de poussière persistent après plusieurs passages. L’utilisation d’un aspirateur vertical ou classique peut donc s’avérer utile pour compléter le nettoyage.

3. Test de lavage du Roborock S7 MaxV Ultra : efficace et innovant

Test lavage du Roborock S7 MaxV Ultra

Dans la continuité de notre exploration du Roborock S7 MaxV Ultra, nous nous sommes penchés sur sa fonction de lavage, un aspect essentiel de tout aspirateur robot qui prétend à la polyvalence. Avec une serpillière intégrée, une technologie de vibration sonique et un réservoir d’eau facile à remplir, le S7 MaxV Ultra promet une expérience de lavage humide optimale. Qu’en est t-il réellement ?

Une serpillière améliorée pour un traitement profond

L’efficacité d’un robot aspirateur se mesure aussi par sa capacité à laver les sols, et sur ce point, le Roborock S7 MaxV Ultra ne déçoit pas. Il est doté d’une serpillière vibrante sonique qui se fixe sous le robot et peut être facilement lavée en machine

Cette serpillière se distingue de celle de nombreux autres modèles par son efficacité et sa capacité à se surélever pour éviter de tremper vos tapis. Les sols durs tels que le carrelage et le PVC sont nettoyés de manière quasi-parfaite, tandis que les résultats sont également très satisfaisants sur les sols stratifiés.

Technologie Sonic Mopping et VibraRise : une combinaison gagnante

Le S7 MaxV Ultra utilise la technologie de vibration sonique, ce qui lui permet de frotter le sol jusqu’à 3000 fois par minute pour une propreté optimale. Vous pouvez ajuster l’intensité des mouvements à travers l’application Roborock, avec trois niveaux d’intensité allant de 1650 à 3000 vibrations/minute.

Cette technologie, couplée à la technologie VibraRise, permet au robot de détecter intuitivement le type de surface et d’adapter sa méthode de nettoyage en conséquence. Sur un tapis ou une moquette, le robot surélève automatiquement sa plaque de nettoyage de 5 mm, évitant ainsi de mouiller ces surfaces. Il est conseillé de définir une zone tapis sur la carte que le robot évitera en mode lavage humide

Une automatisation bien pensée pour une plus grande autonomie

Le réservoir d’eau du S7 MaxV Ultra, qui se clipse à l’arrière, est doté d’un système de remplissage automatique. Cela permet au robot de gagner en autonomie puisque son réservoir est toujours prêt pour le prochain cycle de ménage.

Un système de lavage adapté aux besoins du quotidien

Au fil de nos tests, le S7 MaxV Ultra s’est montré impressionnant, y compris face à des taches séchées et persistantes. Quelques passages suffisent pour atténuer presque complètement ces traces rebelles.

Cela dit, certaines taches particulièrement grasses ou tenaces peuvent ne pas être totalement éliminées lors des premiers passages, mais un progrès considérable est néanmoins visible après trois passages. L’application offre la possibilité de sélectionner un, deux ou trois passages par cycle, permettant ainsi d’ajuster le nettoyage à vos besoins spécifiques.

4. Test de la station d'accueil : une panoplie complète

Station du du Roborock S7 MaxV Ultra

Après avoir testé le Roborock S7 MaxV Ultra et sa station d’accueil, nous pouvons vous assurer que c’est bien plus qu’un simple aspirateur robot. Il s’agit d’une solution de nettoyage complète, qui nous a accompagnés jour après jour dans notre quête d’un intérieur impeccable.

De multiples capacités avec un seul hic

Un bac dédié à l’eau propre, d’une capacité de 3L, alimente directement le réservoir du robot de 200mL, assurant un lavage humide sans souci entre les cycles. Un deuxième bac reçoit l’eau usée d’une capacité de 2,5L, ce qui facilite l’élimination des eaux usées. Le dernier bac, équipé d’un sac jetable, sert à récupérer la poussière

Bien que Roborock promette une utilisation d’environ deux mois avant de devoir remplacer le sac, nous avons constaté qu’un seul sac de rechange est fourni dans l’emballage, ce qui nous a semblé un peu juste compte tenu de l’investissement. 

Une station qui fait tout... ou presque

La véritable star de cet ensemble est sans aucun doute la station d’accueil. Roborock a clairement mis beaucoup de pensée dans la conception de cette station. À l’instar du Dreame W10 ou du Yeedi Mop Station, le Roborock S7 MaxV Ultra peut vider le réservoir de 200 mL du robot une fois le traitement humide des sols terminé et le recharger en eau claire avant le prochain cycle.

Nous avons toutefois trouvé un peu déroutant le système d’ouverture des réservoirs. Les poignées sont mal positionnées et rendent l’ouverture des réservoirs de la station plutôt ardue.

Nous aurions également apprécié que Roborock ajoute un ou deux boutons supplémentaires à la façade de la station, afin de pouvoir lancer un cycle de ménage sans avoir à passer par l’application mobile ou à se pencher pour accéder à l’aspirateur.

Un nettoyage minutieux... et automatique!

Mais ne vous méprenez pas, ce sont ces petits détails qui font du Roborock S7 MaxV Ultra une merveille de technologie. En effet, la station d’accueil assure non seulement la recharge de l’aspirateur robot, mais également l’entretien de la serpillère. En effet, le robot aspirateur revient à la base de manière autonome, puis se repositionne automatiquement pour la charge. Il n’y a rien à faire, le Roborock S7 MaxV Ultra s’occupe de tout. 

Il est bon de noter que cette partie de la station peut devenir rapidement sale après quelques passages. Il est donc nécessaire de passer un coup de brosse régulier pour éviter tout bouchon, notamment au niveau de la buse d’aspiration des poussières. Aussi, nous vous conseillons de passer votre serpillère en machine pour un lavage plus optimal.

Un aspirateur qui se vide tout seul

Une fois le robot rentré à la station, si son réservoir est plein, il se videra automatiquement. C’est une fonctionnalité appréciable qui rend l’utilisation du Roborock S7 MaxV Ultra encore plus pratique et autonome.

5. Test du bruit : l'efficacité du Roborock S7 MaxV Ultra est-elle bruyante ?

Bruit du Roborock S7 MaxV Ultra

Le bruit et l’aspiration. Deux éléments qui, de prime abord, semblent indissociables. Mais qu’en est-il vraiment lorsqu’on les confronte à notre cher Roborock S7 MaxV Ultra? Nous avons fait le test, voici nos découvertes.

Des modes de nettoyage aux sonorités variables

En mode silencieux, le Roborock S7 MaxV Ultra se fait presque oublier. Le niveau sonore atteint à peine les 60 dB à proximité directe et diminue encore lorsque l’on s’éloigne. C’est plutôt agréable pour une utilisation quotidienne sans perturbations sonores.

En mode standard, le bruit augmente légèrement, se situant aux alentours de 67 dB à proximité et 58 dB à deux mètres de distance. Ce niveau reste acceptable pour une utilisation courante, même si nous aurions aimé une performance un peu plus silencieuse.

L'inconvénient du traitement intensif

C’est lors de l’utilisation du mode Max que le niveau sonore grimpe de manière plus significative. Avec des niveaux sonores atteignant les 72 dB à proximité et environ 67 dB à deux mètres, le robot se fait clairement entendre. Cependant, cette augmentation de bruit s’accompagne d’un nettoyage intensif dont l’efficacité est sans équivoque.

La station : le bruit de la propreté

La station d’accueil du Roborock S7 MaxV Ultra n’est pas en reste lorsqu’il s’agit de faire du bruit. Lors du vidage du bac à poussière, nous avons mesuré un niveau sonore entre 70 et 75 dB à proximité, qui descend à 60-65 dB à deux mètres et à 45 dB dans une pièce adjacente. Cela peut paraître élevé, mais rappelons-nous que ces bruits sont temporaires et correspondent à la fin d’un cycle de nettoyage.

Les processus de remplissage du bac à eau et de celui pour laver la serpillière génèrent un bruit un peu plus important, se situant autour de 80 dB à proximité et 70 dB dans une pièce adjacente.

6. Test d'autonomie : Le Roborock S7 MaxV Ultra a-t-il l'endurance d'un marathonien ?

Autonomie du Roborock S7 MaxV Ultra

Si on devait comparer le Roborock S7 MaxV Ultra à un athlète, il serait sans aucun doute un coureur de fond. Pourquoi ? Parce que l’autonomie est un élément crucial quand on parle d’aspirateur robot et notre champion est bien prêt à courir un marathon dans votre maison. Voyons de plus près ses performances.

Une batterie qui en a dans le ventre

Avec une batterie de 5200 mAh, le Roborock S7 MaxV Ultra a clairement de quoi faire. En mode standard, notre vaillant petit coureur peut parcourir vos pièces durant presque trois heures sans s’arrêter. Imaginez tout le ménage qu’il peut accomplir durant ce laps de temps !

Les effets de la puissance

Bien sûr, comme tout bon athlète, le Roborock S7 MaxV Ultra doit gérer son énergie. En mode Maximum, où il met toutes ses forces dans la course, son autonomie diminue à environ 1h45. C’est toutefois remarquable pour un mode aussi intensif.

Et quand il décide de prendre son temps, en mode Eco, il peut aller jusqu’à cinq heures sans flancher. Vous avez bien lu : cinq heures. Autant dire que peu de saletés lui échapperont.

La recharge : une pause bien méritée

Après un tel effort, notre champion a besoin de se recharger. Et il le fait en moins de trois heures. C’est plus rapide que beaucoup de ses concurrents qui demandent souvent jusqu’à quatre heures pour retrouver leur pleine capacité.

Mais le vrai plus, c’est que le Roborock S7 MaxV Ultra sait gérer son énergie de manière autonome. Lorsque sa batterie est presque vide, il retourne à sa station pour se recharger. Et une fois qu’il est prêt à repartir, il reprend son travail là où il s’était arrêté.

7. Test de la cartographie et de la navigation du Roborock S7 MaxV Ultra

Le Roborock S7 MaxV Ultra regorge de technologies dédiées à la cartographie et à la navigation. Un assortiment de capteurs, un télémètre laser, ainsi qu’un duo de caméras contribuent à construire une carte précise de l’environnement et assurent une navigation fluide. Ces affirmations de Roborock ont suscité notre curiosité et notre désir de vérifier si elles tiennent la route.

Cartographie précise pour une navigation optimisée

Dès la première utilisation, le robot Roborock S7 MaxV Ultra planifie soigneusement l’espace à nettoyer. Grâce à sa technologie de télémétrie laser et de reconnaissance visuelle, il établit une carte détaillée de l’environnement. Cette carte s’affine avec chaque cycle de nettoyage, permettant au robot de mémoriser les dispositions des meubles et autres entraves.