Meilleur Robot Aspirateur Laveur

X-Plorer Serie 75 S+ : le show fracassant de Rowenta avec son robot aspirateur-laveur à vidange automatique [Test & Avis 2024]

Robot aspirateur laveur Rowenta X-Plorer Serie 75 S+

La scène des robots aspirateurs-laveurs ne cesse d’évoluer, avec de plus en plus d’acteurs souhaitant imposer leur vision du nettoyage domestique automatisé. Dans ce paysage en constante mutation, Rowenta fait une entrée notable avec son X-Plorer Serie 75 S+. Doté de la toute première station de vidange automatique de la marque, d’une puissance d’aspiration notable de 2700 Pa, et d’autres fonctionnalités qui le distinguent, ce produit aspire à devenir votre partenaire incontournable dans la guerre contre la saleté.

 Est-il prêt à tenir tête à des géants établis comme les robots de chez Roomba, Dreame, Roborock ou Ecovacs ? Nous avons mis à l’épreuve le Serie 75 S+ pendant plusieurs semaines pour déterminer s’il mérite l’attention et l’investissement qu’il réclame. Accompagnez-nous pour une analyse complète de ce que ce robot a à offrir

X-Plorer Serie 75 S+ : caractéristiques techniques

Puissance d'aspiration 2700 Pa
Autonomie 120 mn
Niveau sonore 65-70 Db
Capacité bac à poussières 260 Ml
Capacité réservoir d'eau 300 Ml
Capacité bac à poussières (station) 4,1 L
Poids colis 9,45 Kg
Dimensions 34,2L x 34,2l x 9,5H cm
Couleur Blanc ou Noir

X-Plorer Serie 75 S+ : Rowenta frappe fort avec son premier modèle à vidange automatique

Chers lecteurs, nous avons à cœur aujourd’hui de vous présenter le dernier venu dans la grande famille des robots aspirateurs-laveurs : le X-Plorer Serie 75 S+ de Rowenta. Équipé de la vidange automatique du collecteur, une première pour la marque, ce modèle s’annonce comme un concurrent sérieux face aux géants du secteur tels que le Roomba i7+ ou encore le Dreame L10s Pro. Mais est-il à la hauteur ? Nous avons mené notre enquête.

Un vent nouveau chez Rowenta

Rowenta, marque historiquement reconnue pour ses fers à repasser et ses sèche-cheveux, fait une entrée remarquée dans la cour des grands avec le Serie 75 S+. Ce modèle intègre non seulement la vidange automatique, mais est également doté de capteurs infrarouges pour une navigation optimisée, plaçant Rowenta dans la même ligue que iRobot ou Dreame.

Ce qui distingue également le X-Plorer 75 S+ de son prédécesseur, c’est sa puissance d’aspiration de 2700 Pa. Ce produit ne fait pas que suivre la tendance, il la réinvente. Cette puissance garantit un nettoyage en profondeur sur toutes les surfaces, faisant de ce robot aspirateur laveur un choix évident pour ceux qui cherchent l’efficacité.

Des évolutions mesurées mais significatives

Si le collecteur a été réduit de 400 ml à 260 ml et l’autonomie de la batterie passe de 150 à 120 minutes, par rapport à son prédecesseur le X-Plorer 75, ces changements ne sont pas anodins. Comme pour les évolutions entre les modèles Dreame L10s Ultra et L10s Pro, chaque détail compte et le Serie 75 S+ semble taillé pour des performances optimisées, même si cela peut le limiter aux surfaces plus modestes.

Là où le Serie 75 S+ tire son épingle du jeu, c’est dans son positionnement tarifaire compétitif. Il offre des fonctionnalités haut de gamme à un coût abordable, à l’image du Dreame L10s Pro, rendant la haute technologie plus accessible.

La maturité en ligne de mire

En apportant ces innovations, Rowenta démontre qu’elle est une actrice sérieuse dans le domaine des robots aspirateurs. Le Serie 75 S+ s’annonce donc comme une alternative fiable face aux mastodontes déjà installés sur le marché.

La question reste donc : le X-Plorer Serie 75 S+ parviendra-t-il à s’imposer face à des géants comme Ecovacs, Roborock et iRobot ? Restez avec nous pour le découvrir dans notre test détaillé à venir. Le jeu en vaut la chandelle !

Notre test et examen complet du robot aspirateur laveur X-Plorer Serie 75 S+

Après les rumeurs et les spécifications alléchantes, le moment est venu de confronter le X-Plorer Serie 75 S+ à la réalité. Pendant quatre semaines intensives, ce robot aspirateur-laveur a été notre invité spécial, parcourant nos sols et grimpant nos tapis. Alors, mérite-t-il une place d’honneur dans le cercle restreint des robots de nettoyage haut de gamme ?

On a creusé le sujet en profondeur et on est prêts à vous livrer un compte-rendu exhaustif. Restez avec nous, on plonge dans les méandres de ce petit prodige de la propreté.

1. Déballage et design X-Plorer Serie 75 S+ : une évolution audacieuse chez Rowenta

Déballage robot Rowenta X-Plorer 75S +

Avec le nouveau X-Plorer Serie 75 S+, Rowenta nous dévoile dès le déballage une évolution significative dans sa gamme. Ce qui nous frappe d’emblée, c’est la fonction inédite pour la marque : le vidage automatique de son collecteur de poussière. Bien que ce ne soit pas une première dans l’industrie des aspirateurs robots, c’est une étape cruciale pour Rowenta et surtout un net avantage par rapport à son prédécesseur, le X-Plorer Serie 75 S.

Premières impressions: un emballage qui en dit long

Dès la livraison, on est accueilli par une boîte robuste qui souligne les caractéristiques phares du produit. Une fois ouverte, l’appareil au design épuré se dévoile, parfaitement logé parmi ses accessoires : brosses, ramasse-poussière, prise et bien sûr, la fameuse base de recharge. Et pour les amoureux de la planète, un petit clin d’œil : l’emballage est recyclable.

Le Rowenta X-Plorer Serie 75 S+ affiche des dimensions optimisées de 43,1 x 39,4 x 34,7 cm et pèse 9,45 kg. Il est disponible en blanc ou en noir, ce qui le rend adaptable à divers décors intérieurs.

Une station d'accueil revue et corrigée

Déballage station X-Plorer Serie 75 S +

Là où le Serie 75 S se contentait d’une station de recharge, son petit frère y ajoute un système d’aspiration pour vider automatiquement son collecteur. Habituellement, ce genre de fonctionnalités se traduit par des bases plus volumineuses, mais Rowenta a réussi le pari de maintenir un encombrement minimal. La station est relativement compacte, ce qui est un atout pour ceux qui cherchent à minimiser l’encombrement.

Aspects techniques et fonctionnalités

Le robot est équipé de divers capteurs, dont un capteur infrarouge et des capteurs anti-collision à l’avant. Sur le dessus, il possède deux boutons tactiles, un pour démarrer ou mettre en pause l’appareil et l’autre pour le renvoyer à sa base. Il intègre également une technologie LiDAR pour une navigation et un mapping précis, une avancée par rapport à la Serie 75 S qui ne disposait pas de cette technologie.

Un autre petit ajout, mais pas des moindres, est la présence d’un interrupteur on/off sur le côté de l’appareil. Un détail, certes, mais il est bien pensé et protégé par un couvercle en plastique pour éviter toute mauvaise surprise.

Et en dessous, une belle évolution

Dessous du robot X-Plorer Serie 75 S+

Ici, on trouve les roues, la brosse principale et la brosse latérale, dans la plus pure tradition des robots aspirateurs. Mais la nouveauté réside dans le fait que le Serie 75 S+ ne se contente pas d’aspirer : il lave également les sols. Merci à ses deux réservoirs dédiés, qui font de lui un véritable couteau suisse du nettoyage.

 

2. Test d'aspiration du X-Plorer Serie 75 S+ : puissance et polyvalence à l'épreuve

Non seulement le Serie 75 S+ hérite de la puissance d’aspiration impressionnante de son prédécesseur, mais il la porte à un tout autre niveau avec un moteur BLDC offrant jusqu’à 2 700 Pa de puissance. Celle-ci s’avère donc impressionnante sur le papier mais également en pratique.

Dans notre espace de test, ce robot a navigué sans peine sur différents types de surfaces, du parquet au carrelage, en passant par la moquette, en absorbant tout sur son passage : miettes, poils d’animaux et même petits cailloux.

La brosse centrale: un atout pour le nettoyage en profondeur

La brosse centrale motorisée du Serie 75 S+ s’est révélée être une véritable alliée dans le nettoyage en profondeur. Sa force de rotation élevée a permis de déloger de la poussière incrustée et des débris des fibres de notre moquette. Et cerise sur le gâteau, nous n’avons pas eu à la nettoyer fréquemment pour enlever des poils ou cheveux emmêlés.

Nous avons même versé du sucre en poudre sur la moquette pour mettre à l’épreuve sa force de rotation. Résultat ? Un nettoyage impeccable, sans trace à l’horizon !

Brossette latérale : l'expertise dans les coins et recoins

Nous avons aussi été agréablement surpris par l’efficacité de la brossette latérale. Ce petit outil s’est révélé extrêmement compétent pour nettoyer les coins, les plinthes et les zones autour des obstacles, laissant notre espace de test propre sous tous les angles. Terminé les résidus qui se cachent habituellement dans ces zones.

Limitation du collecteur : un point à prendre en compte

Si l’on compare avec le modèle précédent qui avait un réservoir de 400 ml, le Serie 75 S+ réduit cette capacité à 260 ml, ce qui peut vite être un inconvénient pour les grandes surfaces. Nous avons dû le vider plus souvent que nous l’aurions souhaité. Cependant, la station d’accueil avec système d’aspiration apporte une solution partielle à ce défaut.

En somme, le X-Plorer Serie 75 S+ offre une action de nettoyage 4-en-1 remarquable : aspiration puissante, brossage méticuleux, balayage complet et même une fonction de lavage que nous aborderons plus tard. Malgré le petit hic relatif à la capacité du collecteur, ce robot aspirateur-laveur s’impose comme une option robuste pour ceux en quête d’une solution de nettoyage exhaustive.

3. Test de lavage du X-Plorer Serie 75 S+ : l'ingénierie du nettoyage humide

Test de lavage du robot X-Plorer Serie 75 S+

Après vous avoir présenté nos observations sur la performance d’aspiration de ce robot, il est temps d’explorer son aptitude au lavage. Le X-Plorer Serie 75 S+ propose un système de lavage qui mérite toute notre attention. Alors, est-il vraiment à la hauteur de ses promesses ?

L'art du lavage modulable

Si le terme “Smart Aqua Power” vous semble un brin marketing, détrompez-vous. Cette fonctionnalité vous permet de choisir parmi 4 niveaux de débit d’eau, ce qui rend le Serie 75 S+ parfaitement adaptable aux différents types de sols. Parquet délicat ou carrelage robuste, ce robot sait moduler son humidité pour un lavage sur mesure.

Nous avons calibré ce robot sur ses quatre niveaux de débit d’eau, allant de 25 mL/min à 60 mL/min, et le voici notre constat : sur du parquet en chêne, le réglage le plus bas a été idéal, laissant le bois propre mais pas détérioré. Sur du carrelage en céramique, nous avons poussé jusqu’au niveau le plus élevé, et le résultat était impeccable.

Réservoirs dualistes : le Ying et le Yang du nettoyage

Contrairement aux modèles qui vous forcent à jongler entre deux réservoirs distincts, le Serie 75 S+ propose une solution ingénieuse. Le réservoir d’eau et le bac à poussière sont conçus comme un bloc uni, mais sont en réalité séparés. Ceci facilite grandement le nettoyage et élimine le risque de contaminer le bac à poussière avec de l’eau, un détail qui peut sembler trivial mais qui est crucial pour l’entretien à long terme.

Avec une capacité de 300 mL pour le réservoir d’eau, nous avons pu laver notre appartement de 60 m² sans avoir à vider ou remplir les réservoirs. Et pas une seule fois l’eau n’a contaminé le bac à poussière. Un vrai plus pour l’entretien.

Lingettes et mécanismes : un point à retravailler

Le Serie 75 S+ vient avec des lingettes en microfibres qui accrochent bien la saleté. Cependant, pour les attacher, il faut passer par un système de clips pas très intuitif. Nous avons raté la fixation à notre première tentative, résultant en un nettoyage inefficace. Après quelques essais, on s’y fait, mais c’est un point à revoir.

Le système pourrait bénéficier d’une meilleure conception, surtout comparé à des modèles plus ergonomiques comme le Deebot X1 Omni d’Ecovacs.

En comparaison : pas toujours au top, mais sûrement compétitif

Si le Serie 75 S+ ne possède pas les lingettes vibrantes ou les patins rotatifs que l’on trouve sur des modèles plus haut de gamme comme le Dreame L10S Ultra, mais il fait le job. Et pour son prix, le rapport qualité-prix est vraiment intéressant.

4. Test de la station de vidage du X-Plorer Serie 75 S+ : un entretien et un confort inégalés

La technologie des robots aspirateurs a fait un bond en avant avec l’intégration des stations de vidage automatique. Le X-Plorer Serie 75 S+ ne fait pas exception et va même au-delà avec une station de charge intelligente et d’une efficacité redoutable. Alors, quelle place occupe cette station dans notre expérience globale avec le robot ?

60 jours sans vous soucier du bac à poussière

Prenons un moment pour digérer ce chiffre : 60 jours. Oui, la station de vidage automatique du Serie 75 S+ peut contenir jusqu’à 4,1 litres de poussière, ce qui vous permet de faire une croix sur la corvée de vidage du bac pendant deux mois complets. Et ceci n’est pas de la poudre aux yeux ; nous avons vérifié et les résultats sont conformes aux promesses de Rowenta.

La station est compatible avec tous les sacs à poussière Hygiene+ existants, ce qui simplifie énormément le processus d’entretien. Un point qui peut sembler anodin mais qui, dans la pratique, s’avère très commode.

Le vidage automatique : 20 secondes pour une maison propre

Dès que le Serie 75 S+ termine sa session de nettoyage, il retourne à sa station et vide son bac en un temps record de 20 secondes. Pas de manipulations compliquées, pas de tracas ; le robot fait tout le travail pour vous. Cette efficacité est vraiment révolutionnaire pour maintenir un intérieur impeccable.

Et pour ceux qui se posent la question, oui, la station doit rester branchée en permanence. Cela permet au Serie 75 S+ de retourner automatiquement à sa base lorsque sa batterie est faible, avant de reprendre son travail une fois rechargé.

Une évolution pas si encombrante

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la station ne s’avère pas particulièrement encombrante. Son design vertical et compact lui permet de se fondre aisément dans le décor de votre intérieur tout en rendant les opérations de vidage et de remplissage plus confortables que jamais.

5. Évaluation du niveau sonore du X-Plorer Serie 75 S+ : le silence est d'or

Le mode silencieux de cet appareil est une réelle bénédiction. Imaginez pouvoir suivre une conversation, méditer ou même siroter votre café du matin sans être interrompu par le vrombissement agaçant que l’on associe généralement aux aspirateurs. Avec un niveau sonore plafonnant à 65dB, le X-Plorer Serie 75 S+ a le mérite d’être presque aussi discret qu’une plume qui tombe sur un coussin.

Un compromis réussi entre performance et tranquillité

Ce qui est encore plus impressionnant, c’est que ce mode silencieux ne semble en rien entraver les performances de nettoyage de l’appareil. Vous bénéficiez donc du meilleur des deux mondes : un sol immaculé et une paix sonore quasi-monastique.

Ce choix de conception, loin d’être anodin, enrichit sensiblement votre expérience au quotidien. Il vous permet d’apprécier pleinement votre espace de vie sans sacrifier la propreté. Après tout, la maison est censée être un sanctuaire, et le X-Plorer Serie 75 S+ semble avoir parfaitement compris ce concept.

6. Autonomie et recharge du X-Plorer Serie 75 S+ : un stratège énergétique

Qui dit nouveau modèle dit aussi nouvelles questions, et l’autonomie est LA grande interrogation du X-Plorer Serie 75 S+. Dès le départ, on vous le dit, oubliez les 150 minutes de son grand frère, ce petit bijou s’arrête à 120 minutes. Insuffisant ? Laissez-nous vous prouver le contraire.

120 minutes, mais pas une de perdue !

Vous avez bien lu, 120 minutes d’autonomie et non 150. Mais détrompez-vous : ce n’est pas un inconvénient. En 40 minutes à peine, il a nettoyé un espace de 50 m², et le niveau de sa batterie n’est même pas passé en dessous des 65%. Un vrai petit prodige de l’optimisation énergétique, il ne gâche pas une goutte de sa batterie.

Pas de bras, pas de chocolat ? Plutôt pas de batterie, pas de souci !

Vos 120 m² ne sont pas encore impeccables ? Aucun problème. Le X-Plorer Serie 75 S+ revient à sa base pour se recharger et repartir au charbon. Et non, il ne recommence pas depuis le début. Ce génie se souvient exactement d’où il s’est arrêté et reprend le balayage, là où il l’avait laissé.

Un point important à noter est l’autonomie exprimée en surface : jusqu’à 120m². Pour une petite ou moyenne maison, une seule charge suffit. Mais si vous avez des pièces aux dimensions plus royales, la fonction de recharge automatique sera votre meilleure alliée.